Nos missions

L’Association d’Aide aux Victimes du Loiret (AVL) est une association loi de 1901 adhérente à l’INAVEM (Institut National d’Aide aux Victimes et de Médiation)

L’INAVEM, créé en 1986, a pour mission fondamentale de promouvoir et développer l’aide et l’assistance aux victimes, les pratiques de médiation et toute autre mesure contribuant à améliorer la reconnaissance des victimes. L’INAVEM est, par ailleurs, étroite collaboration avec le ministère de la Justice et le ministère des Affaires étrangères et européennes.(cliquer sur ce lien pour retrouver les coordonnées de l’INAVEM)

Coordonnées de l’INAVEM 

1 rue du Pré Saint-Gervais

93 691 PANTIN Cedex

Tél. 01.41.83.42.00 / Fax : 01.41.83.42.24

www.inavem.org

08 VICTIMES, soit le 08842 846 37.

Cette fédération nationale regroupe le réseau des associations d’aide aux victimes d’infractions pénales, présentes sur l’ensemble du territoire national, travaillant avec toute instance en relation avec des victimes (tribunaux, barreaux, hôpitaux, police et gendarmerie, associations spécialisées…) et selon un Charte de déontologie (cliquer sur ce lien pour retrouver cette Chartes)

Comme toutes ces associations homologues fédérées au sein de l’INAVEM l’AVL a pour objectif d’assurer :

– l’accueil et l’écoute des victimes d’atteintes à la personne (coups et blessures, d’agression sexuelle, de violence conjugale, de menaces, de harcèlement, de viol) ou aux biens (vols, escroquerie…), d’accidents de la circulation, d’accidents collectifs et d’accidents médicaux.

– l’information sur leurs droits, le soutien psychologique à tous les stades de la procédure pénale, ainsi que l’accompagnement social des victimes. 

– orientation le cas échéant des victimes vers des services spécialisés (avocats, services sociaux et médico-psychologiques, assurances, etc). 

Tous nos services sont gratuits et ouverts à tout public.

Les entretiens avec les intervenants de lAVL sont placés sous le signe de la confidentialité et du respect de l’autonomie de décision de la victime.

Cela signifie que la prise de décision appartient à elle seule pour d’initier ou non toute procédure judiciaire ou administrative qu’elle estime utile, avec le soutien de l’association d’aide aux victimes et/ou celui d’un avocat.